Origine du café

La légende à l’origine de la découverte du café

 

Une légende raconte que le café fut découvert par un chevrier dont les chèvres se regroupaient toujours près d’un arbuste arborant de jolies baies rouges. Le chevrier se rendit compte que les chèvres qui mangeaient ces baies avaient un regain d’énergie saisissant. Fier de sa découverte, il en apporta au monastère voisin, mais le prêtre déclara que ces fruits étaient l’œuvre du diable et les jeta dans le feu de la cheminée. Une odeur remarquable se dégagea aussitôt des grains qui chauffaient et charma les autres moines du monastère qui décidèrent de conserver ces grains noircis. L’un d’eux en infusa dans l’eau et fut surpris de leur effet sur le corps; ce breuvage permettant aux moines de rester éveillés pendant les longues nuits de prières.

 

En réalité, le café semble être originaire d’Éthiopie et plus exactement de la ville de Kaffa (d’où vient le nom café).

 

Avant d’être consommé sous forme de boisson liquide, comme cela se fait aujourd’hui, les baies étaient récoltées encore vertes puis séchées, grillées et réduites en poudre avant d’être pétries avec du beurre et salées. Les pains ainsi obtenus avaient la faculté d’ôter la faim et de tenir éveillé pendant les guerres.

 

Dès l’an Mille, les Arabes commencèrent à utiliser les cerises du café de façon innovante. Ils ne mangeaient plus les baies mais faisaient bouillir les grains dans l’eau pour préparer une infusion qui était surtout utilisée pour remplacer les produits à base d’alcool, comme le vin, qui étaient interdits par le Coran.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.